Leçons de la folie. Séminaires 1-7


Jean Max GAUDILLERE

Propos rassemblés par: Françoise DAVOINE

Collection : Hermann Psychanalyse

Editeur : HERMANN, 2020

Jean-Max Gaudillière a tenu pendant quarante ans un séminaire à l’EHESS intitulé «  Folie et lien social  ». Folie de la guerre, des incestes, des trahisons, folie «  politique  » aussi, qui condamne au silence des faits historiques. À partir de sa pratique d’analyste à l’hôpital psychiatrique, Jean-Max Gaudillère explore des zones catastrophées – étendues arides et muettes aux limites de l’expérience humaine. S’élabore ainsi la pensée d’un analyste therapon, terme emprunté à Homère pour désigner celui qui est second au combat, celui qui hérite des armes du premier guerrier et auquel incombe la responsabilité des rites funéraires. Cette nouvelle définition de la fonction therapon de l’analyste, promesse d’une remise en route du temps gelé par le traumatisme, est ici travaillé avec différents auteurs : Kenzaburo Oé, August Strindberg, Luigi Pirandello, Pat Baker, Toni Morrison et Hannah Arendt.

Jean-Max Gaudillière (1943-2015) agrégé de lettres et docteur en sociologie, psychanalyste, a travaillé plus de trente ans à l’hôpital psychiatrique et a animé avec sa femme Françoise Davoine un séminaire à l’EHESS au Centre d’études des mouvements sociaux.

Voir la présentation sur le site de l'éditeur