Clinique Sanatia - asbl Valisana

Rue du moulin, 27  -  1210 Saint Josse ten Nooe    voir le plan
02 211 00 40
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. www.sanatia.be
Pr Eric Constant
coordinateur médical- Dr L. Ayache médecin-chef

 

La Clinique Sanatia est inscrite depuis plusieurs décennies dans le réseau de santé mentale et le réseau social bruxellois, et ce à plusieurs niveaux : hospitalisation, consultations ambulatoires, Centre psychothérapeutique de jour et Maison de soins psychiatriques. Dans le cadre de la réforme de l’état, elle est fusionnée à l’hôpital Valida.

 

Hospitalisations

La Clinique Sanatia dispose de 70 lits A. Elle propose essentiellement une approche de psychiatrie générale mais reconnaît un certain tropisme pour les problématiques psychotiques, les addictions et les troubles de l’humeur, ainsi que les doubles-diagnostics (psychose dépendance). Nos soins concernent essentiellement des personnes adultes mais il nous arrive d’accueillir des adolescents-jeunes adultes (à partir de 16 ans).

Le patient est pris dans sa globalité et notamment dans sa dimension sociale culturelle, somatique.

L’équipe pluridisciplinaire est orienté par l’éthique du socle care c’est-à-dire des soins personnalisés y intégrant l’informel. La fiabilité de la parole et le sérieux du soin permettent l’installation, le maintien de l’alliance thérapeutique. L’accompagnement psychosocial intervient là où le lien social se fracture. Il s’agit de permettre une assise sociale suffisante pour préserver voire acquérir des compétences.

Les éléments de la dimension sociale ont été porteurs de divers projets :

Parentalité : accompagnement de grossesse et soutien à la parentalité de sujets en souffrance psychique.

Travail : La souffrance psychique est trop souvent équivalente d’une exclusion du monde du travail. La dimension culturelle est enrichie de la présence de médiateurs culturels éclairant la lecture de situation clinique. Le patient reste libre d’intégrer ou non ces dimensions à ces soins.

Somatique : Une prise en charge somatique des patients est intégrée grâce aux hôpitaux partenaires .Elle tient compte du rapport particulier de chacun à son propre corps.

Cognitif: la présence de multiples disciplines dans notre établissement donne l'occasion aux patients d'aborder les difficultés cognitives qui accompagnent souvent la maladie mentale. (Remédiation cognitive)

Première décompensation : l’hospitalisation en psychiatrie est trop souvent l’objet d’une stigmatisation. Des sujets présentant une fragilité peuvent bénéficier d’un court séjour leur permettant une mise à l’abri temporaire afin d’éviter une chronicité des troubles.

Des séjours de crise sont possibles avec une grande souplesse d’aménagement Un relais des équipes pédopsychiatriques lorsque les difficultés persistent à la fin de l'adolescence s'est pratiquée spécifiquement par l'ouverture au réseau" pédopsy".

L’hôpital Sanatia a été traditionnellement en lien avec l’ambulatoire de par la pratique diversifiée de ses médecins.

La réforme de la psychiatrie est venue naturellement s’insérer dans notre pratique. Ainsi des lits sont disponibles aux différents projets 107 actuellement mis en place sur Bruxelles dont Sanatia est partenaire (Bruxelles Est) ou élément fondateur(Hermès).

Un accès facilité aux partenaires du réseau, services de santé mentale, généralistes, structures intermédiaires, urgences, etc. est également possible.

Des rendez-vous de préadmission sont par ailleurs proposés lorsqu’un avis urgent est utile ou un examen des ressources du patient nécessaire et aboutissent parfois à une alternative à l’hospitalisation.

Une pratique de la concertation est faite en préadmission, durant le séjour et en post hospitalisation permettant le maintien d’une logique thérapeutique globale ne faisant pas rupture avec les structures ambulatoires.

FORMATION, RECHERCHE :

Enfin, la reprise de la clinique Sanatia par la structure Saint Luc a permis l’intégration d’une dimension de formation permanente, la participation à des projets de recherche , l’accueil d’étudiants garant d’une qualité des soins.

Consultations ambulatoires

Il s’agit de consultations neurologiques, psychiatriques et/ou psychothérapeutiques. Celles-ci bénéficient également d’opportunité d’une médiation interculturelle.

Centre psychothérapeutique de jour ‘Le Canevas’

Rue du Collège 55 à 1050 Ixelles.  02/645.00.70

Celui-ci se présente comme une maison au cœur de la cité. Nous y proposons un lieu structurant et stimulant dans un cadre de vie à caractère communautaire intégré dans le réseau social. Nous y accueillons, cinq jours par semaine, une trentaine d'adultes en difficulté psychosociale, et ce pour une durée allant de six mois à un an (parfois renouvelable).

Les objectifs recherchés touchent toute personne pouvant exprimer une souffrance subjective, psychologique, affective ou sociale. D'une part, il y s’agit de préserver et restaurer le lien social et d'autre part, de faciliter des changements, ceci dans une perspective de résolution des impasses personnelles. Cette approche se veut centrée sur le sujet et en totale collaboration avec le réseau socio-familial de celui-ci.

Maison de soins psychiatriques Sanatia

Rue du Collège 45 à 1050 Ixelles. 02/645.00.50

La MSP Sanatia accueille 68 personnes adultes psychiatriques stabilisées ayant besoin d'un accompagnement résidentiel. Elle peut être aussi bien une demeure définitive qu'un tremplin vers une vie plus autonome. Dans ce lieu de vie, le résident est encouragé à maintenir des contacts avec son réseau social extérieur. L’institution dispose d’une équipe pluridisciplinaire offrant une approche personnalisée et structurante. Elle y prend en compte différentes dimensions (psychiatrique, psychologique, ergothérapie, kinésithérapie et activités éducatives) dans une visée de maintien de l’autonomie du patient. Des activités extérieures y sont aussi soutenues (bénévolats, clubs thérapeutiques, etc…).

A l’avenir, la MSP Sanatia devrait pouvoir offrir des degrés encore plus diversifiés d’autonomie à ces patients, en vue d’une meilleure articulation avec des projets futurs du patient (structures intermédiaires).